• La fin de l`inde, enfin en ligne

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    9 mars : Khajuraho 

    Cette ville est célèbre car elle compte un grand nombre de temples jaïns aux innombrables sculptures plus riches les unes que les autres. La principale caractéristique de ces sculptures est qu'elles sont érotiques, c'est donc la raison pour laquelle l'album photo sera restreint a des photos d'ensemble. Nous visitons une dizaine de temples le 1er jour avec un audio-guide que nous stoppons très vite pour pouvoir découvrir l'ensemble du site avant la nuit. 

    La ville , elle,  est petite et semble paisible la majeure partie du temps,  mais ce soir là, lorsque nous sortons diner, nous constatons qu'il y règne une grande effervescence car les habitants préparent la fête du mariage de Shiva qui aura lieu le lendemain.  

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    10 mars : khajuraho et départ vers Varanasi en fin de soirée 

    Après un petit dejeuner indo-français : lassi banane et paratha sucrée (les parathas sont traditionnellement des galettes de pommes de terre, salées et servies avec une pâte piment), nous entamons cette seconde journée par la découverte de lq vieille ville et des temples plus anciens et plus en ruines à l'est de la ville. 

    Sur le trajet, nous rencontrons 2 élèves de l'école de la vieille ville; ils sont âgés d'une petite dizaine d'années, parlent déjà très bien en anglais et font nos mini-guides . Ils nous conduisent dans leur école où un endeignant bénévole présent nous permet de visiter 2 des classes : elles sont dépourvues de table,  de chaise, de livre, d'affichage,  sont 2 fois plus  petite que ma salle et accueille néanmoins le double d'élèves... L'école ne fonctionne que grâce aux enseignants bénévoles de la planète qui viennent travailler ici entre 1 et 6 mois et permettent de faire tourner une dizaine de classes et d accueillir 500 élèves environ. 

    L'après midi, nous profitons de l'ambiance festive qui règne dans la ville et entre 2 visites culturelles au musée et au temple (gratuits pour l'occasion) nous discutons avec des locaux et des pèlerins présents à la fête. Nous passons la fin d'aprèm au bord du lac avant de rentrer a l'hôtel, récupérer nos sacs et partir vers une nouvelle destination.  

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    11 mars : Varanasi 

    Après un trajet horrible dans un train bondé (Varanasi n'etant pas loin de la ville où à lieu la Kumbh Melha, plus grand rassemblement hindou du pays qui a lieu tout les 12 ans) où les gens montent sans ticket, squattent nos couchettes (mm si on dors dessus), fument, crachent, parlent, crient.. , nous arrivons finalement à destination épuisés et affamés avec plus de 5 heures de retard.   

    17h30 à l'hôtel, nous partons faire une 1ere découverte nocturne de la ville après un déjeu-dîner. Dans les rues, nous sommes assez déconcertés par la foule innombrable;  des poteaux en bois sont même installés sur les routes du centre-ville pour cadrer les personnes qui semblent faire la queue. (heureusement,  nous avançons en sens inverse.). Le lendemain,  nous apprenons qu' ils attendaient pour entrer dans un temple, afin de terminer le rituel hindou de laKumbh Melha après leur bain dans le Gange. 

    Nous allons ensuite sur les bords du Gange où malgré l'heure et la nuit, les pèlerins sont très nombreux, dans l'eau comme sur les ghats. Nous observons un long moment ce spectacle haut en couleurs avant de rentrer tranquillement. 

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    12 mars: remontée des Ghats de Varanasi 

    Au depart d' Assi ghat au sud de la ville, nous longeons le Gange admirant à chaque Ghat la vie et l'ambiance particulière qui règnent sur ces lieux. Après une bonne heure de marche, nous arrivons devant le 1er "burn ghat" (sorte de crématorium en plein air) de la ville réservé au décès par accident : un peu perturbée par l'odeur, l'ambiance,  le feu...je ne m'attarde pas sur place et vais reprendre mes esprits au ghat suivant, où les tentes  se succèdent abritant à chaque fois des hindous babas aux dreadlocks impressionnantes. Certains d'entres eux, les natural baba, sont complètement nus avec la peau couverte d, une poudre blanchâtre. Tous sont très sympas et nous proposent de nous asseoir avec eux pour fumer, faire du yoga ou simplement discuter... On se contentera de discussions ! De retour vers le ghat près de notre guest house,  nous découvrons les petites ruelles du centre ville où Flo rencontre un autre passionné de photos argentiques à qui il rachetera mm quelques pellicules... Pour le coucher de soleil nous décidons de remonter vers le nord,  le long des ghats et nous tombons sur le 2nd burn ghat, énorme celui là (une dizaine de bûchers et des sterres de bois à perte de vue), et je reste éloignée,  toujours sous l'émotion du spectacle matinal ...

    Dans la soirée,  nous rencontrons un Narbonnais et des sud africains qui comme nous prévoient Darjeeling comme escale suivante. La fin de soirée sera noire; une grosse coupure de courant sur la ville nous oblige a rentrer dans la pénombre... "Splatch" fait le bruit de la rencontre d'une savate et d'une bouse de vache !!! 

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    13 mars : Varanasi

    reveil matinal pour un lever de soleil sur le Gange en barque (un batelier rame pour nous). Nous sommes émerveillés par la lumière de l'instant et le calme qui règne sur les ghats. Au retour: petit dej et sieste ! Ravis de nos rencontres des jours précédents,  nous décidons de repartir une dernière après-midi sur les bords du Gange. En début de soirée,  nous restons assister à une cérémonie hindoue où règne calme et sérénité malgré l'importance de la foule. Un peu plus loin une autre cérémonie,  plus exceptionnelle celle là se déroule à l'entrée du bateau : les pelerins descendent les marches de ce ghat, recouvertes de centaines de bougies et s' arrètent un à un pour prier. Quel spectacle !  

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    14 mars : Varanasi

    Reveil matinal pour Flo qui part en quête de nouvelles photos... moi je m'accorde quelques heures de sommeil.  A son retour, nous vidons la chambre en partons en ville pour cette dernière journée ici; objectif : cours de Sitar pour Flo et shoping pour moi...J assiste finalement au cours car pas de boutique autour et suis agréablement surprise...quel bon élève !!! A la fin du cours, a défaut de s' offrir un sitar, mon cheri se paie le mizrab... Fin d'après-midi shopping dans les ruelles de la ville : plein de vêtements à laver à la main (car le vêtement indien est joli, pas cher mais déteint à vie !). Depart à la tombée de la nuit pojr la gare de Mughaï Saraï à une 40aine de minutes de la villeoù nous devons prendre un train à 21h15. 5 min avant le départ, le train n'apparaît sur aucun des affichages et sur aucun quai, un peu inquiets, nous allons nous informer et apprenons,  un peu tard qu il a un peu de retard : 16 h au départ, c'est à dire que si tout va bien il sera là vers 14h le lendemain.  Ah ! Pourquoi? Comment ? Et on fait quoi ? Autant de questions sans réponse ... Mieux que notre SNCF !!!  

    Après plus d'une heure de galère aux abords de la gare avec les tuk tuk plus relou les uns que le s autres dans cette ville déprimante inconnue du lonely planet, nous voici de retour dans la gare, où Flo reussira, grâce au coup de main d'un jeune local  qui connait bien la gare ä nous avoir une wating room. Une chambre horrible, sale , pleine de moustiques aux matelas en décomposition... La pire nuit depuis notre départ animée par les musiques de la gare et les messages micro. Nous partons au petit matin sans mm prendre la peine de tester la salle de bain, nous avons besoin de calme loin de cette Bbbiiiippppp de gare... 

     La fin de l`inde,  enfin en ligne

    15 mars : errance dans Mughaï Saraï 

    Une ville à la hauteur de sa gare, toute pourrie.  Plus d'une heure, sacs sur le dos, avant de trouver un endroit où prendre un café, mm pas bon. Nous atterissons en fin de matinée dans un cybercafé pas ou nous rencontrons Paolo,  un italien,  qui a vecu la mm galère ! A tour de rôle,  nous repassons ä la gare, et le nombre d'heure de retard augmente doucement, 18, 20, 24 puis 25h. Il est donc 22h quand nous repartons tous les 3 avec tous nos sacs sur le quai numéro 1 de la gare ! Un autre groupe attend é galement, nous allons à leur rencontre.  Il attendent le mm train, enfin celui du lendemain,  prevu le jour mm ( vous me suivez...? ) bref, deux trains à mm destination mm numero , une organisation extraordinaire : toujours est il que de 3 nous passons ä 11 galériens sur le quais: 2 francais, 1 italien, 1 écossais,  1 ricain, 1 colombienne,  1 argentin, 2 canadiens et 2 danoises... Le train arrivera finalement le 16 mars à 5h du matin avec plus de 31h de retard et nous montons tous dedans, bonne ou mauvaise réservation. .. Nous arrivons finalement à 22 h a new jalpaguri, trop tard poyr triuver un e jeep pour monter pendant 3h de route sinueuse jusqu'à Darjeeling.  Du coup, nous passons tous la nuit a new jalpaguri dans un hôtel proche de la gare (ambiance internat ) !  

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    17 mars : Darjeeling enfin....... 

    Après 3 heures de jeep à 12, nous arrivons finalement à destination. J'ai l'impression d'avoir fait 3 heures de massage palpé-roulé, j'ai les cuisses en compote ! 3/4 d'heure, plus tard nous avons tous trouver  

    un hôtel qui nous convenait dans la ville. Nous nous retrouvons pour déjeuner et grande surprise, du bœuf à la carte : apres plusieurs semaines d abstinence de viande bovine, nous commandons presque tous un burger... Quelle erreur, quelle horreur ! Le pain est sucré avec des fruits confits et la viande est non identifiable... Mes intestins en souffriront la nuit suivante.... Après-midi sieste et promenade dans le centre et soirée saint Patrick,  écourtée pour noys, j'ai trop mal au bidou... Donc un conseil : PAS DE BŒUF EN INDE ! 

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    18 mars : Darjeeling J2 

    A 3h30, reveil pour aller a Tiger Hill en jeep pour profiter,  si le temps le permet,  du lever de soleil sur l'Everst. Comme la veille,  nous partageons de nouveau la jeep avec les autres (à l'exception de Paolo!). Malgré un temps couvert et l'invasion de touristes,   nous avons tout de même le privilège d'apercevoir le 3e sommet le plus haut du monde.  Nous restons près d'une heure à l'admirer et vers 8h du matin, nous sommes de retour en ville oú la majeure partie du groupe retourne se coucher. Nous décidons de partager un petit déjeuner avec Sandra et Billy qui nous quittera quelques heures plus tard, avant d'aller, nous ausi nous reposer. En début d'après-midi,  nous partons à la decouverte d'un temple bouddhiste,  et sur le chemin, nous croisons Paolo avec qui nous partageons des momos au déjeuner ( sorte de grosses ravioles tibétaines)! Le ventre bien plein, nos cerveaux sont moins dispos à la réflexion et nous ne prenons pas le chemin le plus  court pour aller jusqu'au temple, mais le chemin est agréable,  calme ; nous profitons des paysages,  de l'architecture locale et nous observons les habitants dans leur quotidien.  Le temple est quand à lui, très coloré, il a en commun avec les temples hindous, ce petit je ne sais quoi Kitsch ! La remontée jusqu'au centre ville est, elle, beaucoup plus rude, le chemin grimpe sérieusement, j'aurais  besoin de plusieurs petites pauses ... A l'arrivée,  une pause goûter dans un salon de thé, saura me reconforter (vous comprenez donc pourquoi je ne perd pas un gramme !!! ) . 

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    19 mars : Darjeeling j3 

    Suite à une discussion avec le patron de notre guest-house, qui est également instit, nous nous rendons dans son école afin que je rencontre et interroge un élève sur son mode vie. L'école ne correspond pas réellement à mes attentes car c'est un école catholique privée, dont les élèves sont pour la plupart issus d'un milieu très aisé et ne représentent donc qu'une minorité dans le pays. Mais nous sommes là,  donc c'est parti, j'interroge donc un jeune de 9 ans, sans traducteur, car le petit maîtrise déjà très bien l'anglais ! 

    Ses réponses sont très claires, mais trop sérieuses et trop brèves à mon goût, me laissant un peu dur ma faim... Après quelques clichés de lui et de cette école immense, nous repartons en ville. L'aprèm, nous nous rendons à l'happy valley, une vallée de théiers avec une usine de production où les visites sont (habituellement) possibles. Pas de chance, exceptionnellement l'usine restera fermée toute la journée,  nous ne découvrons donc que les plantes et allons ensuite goûter un thé à l'entrée du site, où une femme nous presente dans un discours très rodé,  la préparation et la richesse du thé de Darjeeling et de l'happy Valley, avant évidemment,  de nous proposer de lui en acheter quelques grammes pour un " bon prix" ! 

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

     

    20 mars : Darjeeling à Bangalore 

    3h de route en taxi, avion avec 2h de retard donc 4 h d'attente dans l'aéroport ( Flo s' éclipse faire des photos des cueilleuses de thé au alentours du site et moi je somnole...), 1 escale à Bagdogra,1/2h de taxi, nous arrivons finalement vers 20h30 à notre nouvelle guest-house à Bangalore!  

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    21 mars : Bangalore a Mysore

    Matinée shopping dans une galerie marchande à l'américaine ( achat materiel info et produits de beauté..), déjeuner sur place. L'aprèm, retour à la guest house où nous recuperons nos affaires avant de rejoindre (pas sans galère) la gare routière pour nous rendre à Mysore,  dernière ville découverte en Inde ! Dans le bus, nous rencontrons une famille indienne en route pour une semaine de vacances, la maman, prof de géo à la fac de Delhi, nous fera goûter quelques-unes des pâtisseries locales. Arrivés à Mysore,  nous allons, sur conseil du lonely, à l'hotel parklane. Depuis l'édition du guide, l'hôtel a été refait à neuf et les tarifs ont doublés; néanmoins,  fatigués et en fin de séjouf indien,  nous décidons de rester ici tout de même 2 nuits. 

    22 mars : Mysore 

    Nous apprécions jusqu'en début d'après-midi tout le confort de la chambre et de l'hôtel : grand lit moelleux,  draps propre,  salle de bain avec douche à eau chaude à plus de 20 cm des toilettes et du lavabo... Du bonheur après plus d'un mois de gros roots attitude ! 

    1ere etape dans la ville : le Devaraja market soit disant réputé pour la richesse des couleurs des épices et tentures, nous on a vu que celles des seaux et boîtes en plastiques et nous avons vite passé notre chemin. 

    2me étape : parc aux oiseaux autour du lac : paons (emblème du pays), poules, canards, martin-pêcheur,, pélicans et j'en passe agrémentent notre promenade autour du Karanji lac. 

    3eme étape : montée en bus au sommet de Chamundi hill pour jouir d'une jolie vue sur la ville et contempler le temple de Srii Chamundeswari. Nous redescendons en ville à pied par le sentier aux 1000 marches au cours duquel nous découvrons la statue de Nandi, un immense taureau de Shiva, haut de plus de 5 m. 

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

     

    23 mars : Mysore 

    Au programme de la journée : visite du célèbre palais du Maharadja  

    Le palais d'origine ayant brûlé peu avant 1900, l'actuel date de 100 années tout juste et sa conception architecturale est en majeure partie anglaise. 

    Les images du site sont peu nombreuses car les appareils photos sont interdits à l'intérieur, mais la visite vaut le détour ! Nous partons en fin d'aprèm mais prévoyons de repasser une fois la nuit tombée pour profiter du spectacle lumineux ( palais éclairé de plus de 100000 lumières) qui à lieu uniquement  les week-ends : impressionnant ! Amazing !  

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    24 mars : retour à Bangalore 

    Nous voilà répartis, en fin de matinée,  pour 4 heures de plus dans un bus pour Bangalore.  Nous retournons dans la même guest house  que 4 jours avant, nous posons nos sacs et repartons en ville, dans un marché, pour noys acheter 2 ou 3 petits souvenirs à ramener. Le soir, nous rejoignons Nagar, un collègues de l 'oncle de Florent,  pour lui confier quelques affaires à transmettre à François et passer la soirée en sa compagnie. Au programme de cette soirée : Le toit, un bar branché de la ville où nous passons la soirée la plus arrosée de notre sejour indien. Après plus d'un mois dans le nord de l'Inde,  j'ai soudain l'impression étrange que le pays a fait un bond de 50 ans en avant. De la vie traditionnelle du nord, nous finissons notre sejour dans un café où les filles sont habillées, coiffées, maquillées à l'occidental,  fument et boivent autant que les hommes... Différence nord sud de l 'Inde ? Monde rural, monde urbain ? Nous ne découvrons pas suffisamment le sjd plur répondre à ses questions. En tout cas, nous sommes ravis d'avoir rencontré Nagar, un garçon de notre âge,  qui envisage lui aussi de partir voyager dans un proche avenir et avec qui nous avons passé une excellente derrière soirée indienne. 

     

    La fin de l`inde,  enfin en ligne

     

    25 mars : fin de l'inde 

    Après une matinée dédiée à la quête de pellicules pour Flo, nous partons à l'aéroport pour debuter le lendemain (après une nuit à Kuala Lumpur), la seconde étape de notre TDM  : Le Myanmar ! 

     


  • Commentaires

    1
    caro des fi
    Mercredi 15 Mai 2013 à 20:18

    On ne se connait pas, et je te suis dans l'ombre! Alors auj, je commente:

    Que de magnifiques photos, quelle expérience: UN REVE!!!

    Bonne route

    2
    nonore 974
    Jeudi 16 Mai 2013 à 10:38
    Impressionnant, cela donne envie! Profitez à fond de chaque instant... bisous
    3
    Maurice PILLOUX
    Samedi 25 Mai 2013 à 19:06

    Toujours aussi passionnant votre reportage et vos photos. Quel pays fascinant!! Bonne continuation et bises creusoises. Nous avons parlé de vous à La Vedrenne avant hier.

    4
    sevenany Profil de sevenany
    Dimanche 26 Mai 2013 à 15:17

    Merci pour vos commentaires qui me motivent ä continuer. Ravie de voir que les creusois me suivent aussi, et félicitations Maurice pour ce mariage, tous mes vœux de bonheur ! Bisous à tous

     

     

    5
    claude 30
    Mercredi 5 Juin 2013 à 18:54

    coucou Sèv, me reconnaîtras-tu ? tu hésitais à partir à La Réunion et je t'ai dit "fonce !". Je suis fière de toi, de ton parcours, et quel voyage magnifiquement humain ! Continue à être cette belle personne que j'ai connue il y a qq années. Merci infiniment pour ce blog qui permet de rêver avec toi, de voyager à tes côtés.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :